Pourquoi s’intéresser au comportement de nos lapins?

Qu’est-ce que le comportement ?IMG_5734

  • Le comportement d’un animal, c’est l’ensemble des activités de cet animal qui se manifeste à un observateur extérieur. Il s’agit aussi bien de ses modalités de communication, que de ses comportements individuels, sociaux, collectifs, reproducteurs, de ses structures sociales, de ses méthodes d’apprentissage…
  • Pour les lapins de compagnie, cela concerne des éléments aussi variés que leurs comportements sociaux avec d’autres lapins, ou d’autres animaux qui vivent à la maison, leur comportement avec leur propriétaire et sa famille, leur langage corporel, leurs comportements alimentaires, les interactions avec leur cadre de vie, leur comportement lorsqu’ils sont malades…

Le comportement des lapins n’a rien d’intuitif :

  • il est différent de celui de nos animaux de compagnie traditionnels (chiens, chats) ;
  • le lapin est une proie grégaire (ce qui implique des différences majeures dans les comportements défensifs, de peur, de jeux, etc.) ;
  • le lapin est domestiqué depuis des siècles (viande, fourrure, laboratoires, concours), mais n’a pas été sélectionné pour ses qualités d’animal de compagnie avant une période très récente : son comportement reste très proche de celui des lapins de garenne ;
  • les manifestions de mal-être du lapin sont très discrètes ; sa capacité de nuisance est très limitée  (en comparaison avec un perroquet, par exemple) et n’invite pas un propriétaire à se remettre en question.

Pourtant, il apparaît souvent comme une question secondaire

  • Le comportement ne représente qu’une faible part des sujets de discussion sur les forums dédiés aux lapins :
Exemples de forums francophones (28/08/2015) Messages postés sur le comportement Messages postés sur la santé
Le Terrier des Lapins 9 % 25 %
Marguerite et Cie (espace « lapins ») 10 % 31 %
Les amis de Canaille 10 % 31 %
  • Sur les forums comme sur les réseaux sociaux, la grande majorité des propriétaires cherchent de l’aide et se renseignent sur le comportement quand ils pensent devoir faire face à un « problème de comportement » :
    • problèmes de propreté (pipi sur le canapé, jets d’urine…)
    • problèmes de cohabitation (combats violents, blessures…)
    • problèmes d’agressivité (morsures quand on met la main dans la cage…)
    • problèmes d’indifférence (lapin distant, peureux…)

Des « problèmes de comportement » ?

IMG_5665Les « problèmes de comportement » naissent souvent d’un décalage entre les attentes du propriétaire du lapin et le comportement normal de son animal, du fait :

  • de la méconnaissance de ce qu’est un lapin (il y en avait pourtant tellement dans nos livres d’enfant…) ;
  • des attentes liées au comportement des chiens et chats de compagnie ;
  • de notre tendance « naturelle » à l’anthropomorphisme ;
  • de l’absence d’information sur le comportement dans les lieux d’achat les plus fréquents (animaleries, éleveurs) ;
  • du manque de temps pour s’informer sur ce sujet au quotidien ;
  • de l’absence d’information sur la nécessité d’une « éducation » du lapin de compagnie et ce qu’elle implique ;
  • de la méconnaissance de la patience et de l’investissement personnel nécessaires à l’établissement d’un lien de confiance avec un animal de compagnie, dans une société qui prône l’immédiateté dans les relations.

Attentes du propriétaire du lapin

Besoins du lapin de compagnie

Par exemple :

  • Un animal mignon, affectueux et disponible pour faire des câlins ;
  • Un compagnon du quotidien, un animal joyeux qui met de la vie dans la maison ;
  • Un animal beau et intéressant à observer ;
  • Un animal propre et obéissant ;
  • Un animal qui apprendra diverses choses aux enfants, voire un animal pour les enfants ;
  • Un animal qui prend peu de place, qui convient à la vie en appartement ;
  • Un animal qui peut vivre sa vie tout seul au fond du jardin ;
  • Un animal qui ne coûte pas cher, qui n’est pas compliqué à entretenir ;
  • Un animal valorisant sur le plan social ;
  • Un animal qui tiendra compagnie à un animal que l’on a déjà ; un animal qui résoudra ses problèmes de comportement ;
  • Un animal qui remplace quelque chose/quelqu’un, qui remplit un manque…
  • Vivre avec un ou plusieurs compagnons de son espèce (stérilisés) et interagir avec eux ;
  • Se dégourdir les pattes à volonté, bondir, sauter et courir ;
  • Passer du temps à chercher et sélectionner sa nourriture ;
  • Bénéficier d’une alimentation saine et adaptée, ne le rendant pas malade à court ou long terme ;
  • Passer du temps à parcourir son territoire et à le marquer ;
  • Disposer de nombreuses cachettes (tunnels, cabanes, paniers…) et pouvoir les adapter en creusant, grattant, grignotant ;
  • Disposer d’un habitat sain, suffisamment spacieux et adapté, suffisamment enrichi pour qu’il ne s’ennuie pas, et sans danger pour sa santé ;
  • Vivre selon une routine stable et bien établie ; être préservé de tout stress trop important ;
  • Avoir confiance dans le comportement de son propriétaire, des membres de la famille ;
  • Bénéficier de bilans de santé réguliers et de soins appropriés quand il est malade.
  • Il résulte parfois de ce décalage entre les attentes du propriétaire et le comportement normal de son lapin de l’incompréhension, de la déception, de la lassitude, voire de la colère envers l’animal… qui peuvent conduire au désintérêt (négligence, maltraitance inconsciente), à la revente du lapin sur internet ou à son abandon.
  • Nous pouvons tous nous retrouver dans cette situation si nous achetons ou adoptons un nouvel animal dont nous ignorons tout du comportement (c’est notamment le problème des achats « coup de cœur ») et nous sommes tous amenés à connaître des personnes « déçues » par leur animal de compagnie. 
  • S’agissant des lapins, il existe depuis 10-15 ans des vétérinaires spécialisés de plus en plus nombreux, des sites internet d’information francophones, des associations très actives, des livres en français… Mais l’information est encore très loin de toucher tous les propriétaires de lapins.

Donc pourquoi s’intéresser à leur comportement ?IMG_3017

  • pour créer une relation de confiance avec nos lapins, basée sur le respect de ce qu’ils sont (et non de ce que l’on voudrait qu’ils soient) ;
  • pour les éduquer plus facilement, afin que vivre avec des lapins de compagnie reste toujours un plaisir ;
  • pour assumer nos responsabilités de « propriétaire » de lapins, en leur offrant des conditions de vie et un environnement qui correspondent à leurs besoins.