Pourquoi mon lapin passe-t-il son temps à tout ronger à la maison?

Pourquoi mon lapin

passe-t-il son temps à tout ronger à la maison?

Évidemment, personne n’a envie de laisser un lapin destructeur – et qui ronge tout – en liberté chez soi, que ce soit dans le cadre de sorties quotidiennes ou encore moins s’il s’agit de le laisser en permanence en liberté. Mais il est tout à fait possible de contrôler ces comportements et de les faire disparaître, afin d’accorder plus de liberté à son lapin à la maison. Votre lapin a besoin de sortir chaque jour de sa cage/de son enclos et d’être le plus souvent possible en liberté: c’est un élément essentiel à son bien-être.

1. L’importance de l’alimentation de votre lapin

Si votre lapin passe son temps à détruire les pieds de meuble chez vous et à tout ronger, il est possible qu’il ne dispose pas d’une alimentation adaptée. En effet, si l’alimentation de votre lapin ne lui permet pas d’user correctement ses dents, il va s’attaquer à des objets de son environnement et se mettre à les ronger pour tenter de réaliser quand même cette usure qui lui est absolument nécessaire.

Les lapins de garenne passent une grande partie de leur journée à manger, lorsqu’ils sortent de leur terrier à l’aube et au crépuscule: ils doivent absorber de grandes quantités de nourriture pour couvrir leurs besoins journaliers, en raison de la pauvreté de la nourriture dans leur milieu naturel. "Ils ne font qu’un seul repas qui dure toute la journée", comme le disait si bien Jules Renard (Histoires naturelles).  Ils mangent principalement des graminées et feuillages d’arbustes, mais aussi des écorces et des racines quand la nourriture se fait plus rare en hiver: ce sont des aliments adaptés à leur système digestif, car riches en fibres, mais qui sont également riches en silice qui entraîne une usure rapide de leurs dents. La dentition des lapins est parfaitement adaptée à ce type d’alimentation: leurs dents poussent de manière continue pour compenser cette usure liée à la mastication de végétaux.

Mais l’alimentation des lapins de compagnie respecte rarement cet état de fait: leurs propriétaires ne leur donnent pas suffisamment d’aliments qui leur permettraient d’user leurs dents. Les granulés et autres aliments industriels, très riches, rassasient rapidement les lapins, les amenant à faire des repas beaucoup plus brefs. Non seulement ces aliments ne permettent pas une usure convenable de leurs dents, mais ils les détournent d’autres aliments plus adaptés à leur dentition (et à leur système digestif).

Ces aliments qui permettent une usure correcte des dents, ce sont le foin et la verdure (feuillages) (voir la liste des plantes que vous pouvez donner à votre lapin). En effet, pour user les dents d’un lapin, il ne faut pas des aliments "durs" comme le pain (qui est par ailleurs tout à fait inadapté au système digestif des lapins), les bâtonnets/friandises industriels, ou les granulés, mais des aliments riches en silice. Et l’aliment riche en silice par excellence, c’est le foin (et plus généralement les graminées), qui est aussi l’aliment de base du lapin. Voir aussi sur Marguerite et Cie: Les aliments qui usent les dents.

Rappelons que l’alimentation du lapin de compagnie doit être constituée à 60% de foin, à 30-35% de verdure et à 5-10% de granulés et/ou de légumes. Un lapin devrait manger chaque jour l’équivalent de son volume corporel en foin (non compressé).

Le foin est un véritable aliment pour le lapin: il ne s’agit pas d’une litière supplémentaire. Si votre lapin se retrouve une grande partie de la journée sans granulés ni légumes, c’est normal et même souhaitable. Mais il doit toujours disposer de foin et d’eau fraîche à volonté.

Si votre lapin ne mange pas suffisamment le foin que vous lui donnez, essayez de lui en proposer de différentes origines ou marques (mais toujours non poussiéreux, et avec de longues fibres bien vertes), jusqu’à ce que vous trouviez le foin qui lui conviendra le mieux.

Le foin occupe le lapin pendant des heures chaque jour: il prend le temps de sélectionner les meilleurs brins, fouille dans son râtelier pour les trouver et met ensuite un certain temps pour les manger, ce qui est pour lui une excellente occupation, qui évite bien des "problèmes" de comportement.

Par ailleurs, une alimentation à base de nourriture dont la composition est trop faible en silice peut entraîner d’importants problèmes dentaires chez le lapin (malocclusion des incisives ou des molaires). Voir sur Medirabbit: Problèmes dentaires communs chez le lapin et plus généralement la page sur les maladies dentaires.

Vous comprenez sans doute mieux pourquoi votre lapin s’attaque de préférence à votre mobilier en bois, qui contient de la silice.

2. L’enrichissement de l’environnement de votre lapin

Un lapin a besoin de bouger, de sauter, d’explorer, de creuser, de gratter, de grignoter… c’est normal! Mais un lapin qui dispose d’un environnement inadapté à ses besoins naturels aura tendance à s’attaquer à votre ameublement et à montrer des comportements destructeurs. S’il passe ses journées dans une petite cage où il ne dispose d’aucune cachette ni de jouets, il utilisera, lors de ses sorties quotidiennes, vos effets personnels pour s’occuper et les "personnalisera" en les grignotant… et cela d’autant plus qu’il sera resté toute la journée à s’ennuyer dans sa cage.

Si vous installez votre lapin dans un espace plus grand qu’une cage (un enclos, ou en liberté >> voir l’article sur l’habitat du lapin de compagnie), vous pourrez lui installer une cabane (en carton ou en bois, en foin, en osier), des plateformes, des tunnels (en osier, en bois, en carton, en jonc de mer), des jouets (balles en osier, balles distributrices de granulés, rouleaux en carton de papier toilette, etc.), des tapis en coton, ou même un bac spécial dans lequel il pourra gratter et creuser. Voir aussi: pourquoi mon lapin ronge-t-il les barreaux de sa cage?

Même dans une grande cage de 1m20, si vous disposez de peu de place et que votre lapin n’est pas encore éduqué à la propreté, il est toujours possible d’installer des jouets et un hamac ou une petite cabane en carton.

Lors des sorties de votre lapin, n’hésitez pas à lui proposer un nouveau carton-cabane avec du foin dedans, ou un nouveau jouet qui l’occupera un moment et le détournera de vos affaires: les lapins adorent explorer de nouvelles choses qu’ils peuvent gratter et/ou grignoter.

Si votre lapin dispose d’un environnement enrichi et que vous lui organisez un petit terrain de jeu pour ses sorties, il s’intéressera beaucoup moins aux autres éléments de votre intérieur.

Vous pouvez aussi amener votre lapin à prendre plus de temps pour chercher son alimentation, notamment à l’occasion de ses sorties dans votre intérieur, en accrochant certains légumes ou branchages en hauteur, en cachant ses granulés dans son environnement, en utilisant un pipolino, une balle distributrice de granulés ou des jeux d’intelligence. Vous lui permettrez ainsi de retrouver un comportement un peu plus naturel de recherche et de sélection de la nourriture. Voir sur le blog: Branches de noisetier et A la recherche des granulés.

Et n’oubliez pas que le meilleur "enrichissement de l’environnement" qui puisse exister pour votre lapin, c’est un petit compagnon de son espèce, qui l’occupera et l’intéressera bien plus que votre intérieur.

3. Sécuriser votre habitat

Certains objets de votre intérieur demeureront toutefois une tentation irrésistible pour votre lapin, comme les fils électriques (très dangereux pour votre animal, qui risque de s’électriser, voire de s’électrocuter, en les grignotant), les plantes vertes (dont la plupart sont toxiques pour les lapins), les morceaux de papier peint/tapisserie ou de moquette légèrement décollés, ou même de petits objets que l’on aurait laissé traîner par inadvertance (les lapins raffolent des boutons de la télécommande, et de nombreux autres petits objets en plastique qui peuvent s’avérer dangereux, si votre lapin les ingère, et entraîner une occlusion).

Il faut bien entendu sécuriser votre maison pour éviter tout accident ou intoxication de votre animal. Vous pouvez commencer par mettre toutes les plantes vertes en hauteur, dans un endroit inaccessible (n’oubliez pas que votre lapin peut sauter très haut). Il est également nécessaire d’acheter des gaines en plastique pour les fils électriques et les prises de courant (on en trouve facilement en magasin de bricolage) ou alors mettre ces fils en hauteur ou derrière un meuble, dans un endroit que votre lapin ne peut pas atteindre. Ranger et mettre en hauteur tout ce qui est fragile et susceptible d’être rongé, ou pourrait être avalé. Vous pouvez également temporairement protéger vos pieds de meuble et vos plinthes avec du carton, et protéger les livres de votre bibliothèque derrière un carton ou une grille, le temps que votre lapin soit éduqué (voir ci-dessous).

Je vous invite également à regarder la vidéo ci-dessous (en deux parties et en anglais, réalisée par le forum Happy Hoppers) vous présentant les comportements naturels (mais destructeurs pour votre intérieur) de votre lapin et les diverses manières de sécuriser votre habitat:

Je précise enfin qu’il n’existe aucun répulsif (non toxique pour votre lapin) véritablement efficace qui l’éloignerait de certains objets que vous souhaitez protéger (au contraire, votre lapin risque d’uriner à l’endroit où vous avez mis du répulsif).

4. L’éducation de votre lapin

Un lapin, comme un chien ou un chat, peut être éduqué pour limiter les dégâts dans votre intérieur.

Le meilleur moyen d’éviter les comportements destructeurs, au cours des premiers mois de cohabitation avec votre lapin, c’est de passer du temps auprès de lui chaque jour (pendant environ une demi-heure) et de le surveiller pendant ses sorties (sans faire trente-six autres choses en même temps ;) ).

Tout comme dans le cas de l’éducation à la propreté, il peut être utile d’élargir progressivement le terrain de sortie de votre animal. Certaines pièces de la maison pourront d’ailleurs lui être toujours interdites, par sécurité ou pour protéger des objets particulièrement fragiles (avec une porte fermée, une grille d’enclos ou une barrière de sécurité pour enfant doublée de grillage, par exemple).

Dès que votre lapin s’apprête à ronger un élément interdit (mais laissez-lui quand même la possibilité de la renifler ou de le marquer avec son menton), il faut lui dire fermement "non!". Si le lapin ne réagit pas, vous pouvez le pousser légèrement en le tournant dans une autre direction, comme le ferait un congénère avec le museau. Mais surtout, ne le frappez pas et ne hurlez pas: vous n’y gagneriez qu’un animal de compagnie stressé, peureux, craintif ou agressif dès que vous vous approchez de lui. L’exercice risque d’être assez répétitif dans un premier temps, mais si vous vous montrez patient, ferme et constant (ce qu’il y a sans doute de plus difficile) dans les interdits que vous désignez, votre lapin finira par les respecter.

Juste après avoir détourné votre lapin de la bêtise qu’il s’apprêtait à faire, l’idéal est de lui proposer un jouet qu’il a le droit de grignoter et qui lui appartient. Si votre lapin reporte son attention dessus, vous pouvez alors le couvrir de compliments et de félicitations avec un ton de voix enjoué, lui faire une caresse (s’il aime ça) ou éventuellement lui donner une petite friandise.

Il est possible que votre lapin vous teste dans un premier temps et qu’il recommence ses bêtises dès que vous avez le dos tourné. Surtout, restez calme, patient et constant dans son éducation. Ne le remettez pas systématiquement dans sa cage ou son enclos à la moindre bêtise: il risquerait de l’associer à une punition… et vous auriez ensuite des difficultés pour l’y faire retourner spontanément.

Notez aussi que les jeunes lapins font généralement beaucoup plus de bêtises que les lapins adultes. En vieillissant, votre lapin se montrera beaucoup plus calme et s’intéressera beaucoup moins à la décoration de votre maison.

Bref, c’est un jeu de patience. Mais la récompense est telle par la suite (voir votre lapin gambader en liberté chez vous et vous accompagner dans vos activités quotidiennes à la maison) que cela mérite bien un petit effort.

5. Mon lapin ne faisait aucune bêtise, mais il se met soudain à tout ronger

Ce brusque changement de comportement peut avoir différentes explications:

- si votre lapin est très jeune (en quatre et huit mois), il est probable qu’il arrive à la maturité sexuelle et se montre très actif, voire nerveux,  en raison de son activité hormonale. Une lapine qui fait une grossesse nerveuse (ou bien entendu gestante) aura également tendance à ronger différents matériaux qui peuvent être utilisés dans la construction de son nid. Voir l’article sur les comportements sexuels du lapin de compagnie;

- si votre lapin est plus âgé et a déjà été éduqué, il est possible qu’il essaie d’attirer votre attention en ayant ce comportement de destruction, ou bien qu’il réagisse à un récent changement dans son environnement ou à une situation stressante. Observez le comportement de votre lapin et cherchez la cause de ce stress ou de cet énervement pour mieux l’éloigner ou l’éviter, dans la mesure du possible, et rassurer ainsi votre animal. Vous pouvez aussi lui proposer un nouveau carton ou jouet, afin qu’il puisse éventuellement se défouler;

- enfin, et dans tous les cas, il faut s’assurer que votre lapin ne souffre pas d’un problème de santé, et plus particulièrement d’une maladie dentaire. Certains indices peuvent vous indiquer que votre lapin a des problèmes dentaires: difficultés du lapin pour s’alimenter, perte d’appétit, salivation excessive qui entraîne fréquemment une dermatite au niveau du menton/fanon, mouvements de mastication dans le vide fréquents, grosseur au niveau des mâchoires (abcès), yeux exorbités et/ou qui coulent, nez qui coule, signes habituels de douleur (forts grincements de dents, prostration, isolement), teinte jaune-marron des dents, problèmes digestifs. Dans le doute, je vous invite à l’emmener très rapidement en consultation chez le vétérinaire.