Des nouvelles de la petite garenne… après 3 mois d’absence

Je suis restée près de trois mois sans vous donner de nouvelles et sans mettre à jour le site, en raison de petits soucis de santé. Voici donc quelques nouvelles de la petite garenne… Depuis trois mois, il y a eu:

Des cohabitations plus ou moins réussies

Hermine et Tibulle vivent maintenant ensemble. Une première cohabitation s’était mise en place au printemps, mais j’avais fini par devoir séparer ces deux lapins en raison d’une grosse bagarre soudaine (pour une vague histoire de refus de priorité dans l’accès à la gamelle de granulés, qui avait énervé Hermine) et de la maladie de Hermine (infection respiratoire). J’ai remis ces deux lapins ensemble à la fin du mois de mai, et tout s’est pafaitement passé: ils mangeaient ensemble, dormaient ensemble, se toilettaient. Malheureusement, Hermine a fait une dermatite très importante qui m’a obligée à les séparer de nouveau pour mieux contrôler son état de santé. Hermine va aujourd’hui beaucoup mieux, mais c’est Tibulle qui va moins bien maintenant: il a fait un ralentissement du transit suite à une infection urinaire, et il est toujours sous surveillance. Il n’est vraiment pas simple de faire cohabiter ces deux-là du fait de leurs problèmes de santé, mais je pense les remettre ensemble dès que Tibulle ira mieux.

Ambre, qui est tout à fait rétablie maintenant, refuse obstinément de cohabiter de nouveau avec Vénus. Depuis décembre 2009 (depuis que Ambre a été malade), la hiérarchie entre ces deux lapines, qui ont pourtant quasiment toujours vécu ensemble depuis près de deux ans et demi, s’est inversée: Vénus est devenue la dominante et tend à le faire savoir, ce qui semble terroriser Ambre. Ces deux lapines ne sont pourtant plus toutes jeunes (elles ont plus de 7 ans), et je suis assez surprise de cette situation. Ambre stresse beaucoup quand j’essaie de la sortir avec d’autres lapins. Elle semble préférer rester paisiblement dans son coin maintenant, seule, mais à proximité des autres lapins. Par ailleurs, Vénus a une grave infection urinaire (avec des problèmes dermatologiques secondaires) qui est bien soignée, mais qui traîne depuis des mois: il vaut mieux qu’elle reste seule pour le moment en raison des soins.

J’ai essayé de remettre Tarquin et Hermès ensemble à plusieurs reprises. Ces deux lapins continuent à très bien s’entendre, après toutes les péripéties de leurs maladies respectives et malgré une longue séparation. Avant leur maladie, ils vivaient ensemble depuis qu’ils avaient à peine quelques mois. Mais Tarquin, qui se sent sans doute en infériorité depuis qu’il n’a plus d’incisives, est un peu épuisant avec Hermès: il passe son temps à essayer de le monter quand ils sont ensemble dans le même clapier. Par ailleurs, Tarquin a un régime spécifique, suite à ces problèmes dentaires, et je peux pas le laisser avec Hermès pendant les repas, sinon Hermès mange ses légumes hachés (alors que Tarquin est incapable de manger les légumes de Hermès). Je les ai donc mis dans deux grandes cages côte à côte, pour le moment, en attendant. Ce choix m’a semblé d’autant plus judicieux que Hermès a fait une récidive de colibacillose, il y a trois semaines. Ces deux lapins sont trop fragiles et nécessitent une surveillance étroite qui ne permet plus de les laisser vivre avec un autre lapin. C’est bien dommage… Mais Tarquin et Hermès continuent à bénéficier régulièrement de sorties communes, et tout se passe à merveille.

Heureusement, il y a des cohabitations qui restent stables, quand les lapins sont en bonne santé ou ne présente que de petits problèmes de santé :) Swap et Poppée continuent à former un petit couple uni, de même que Flore et Domino. Daphné et Chloé, mes grandes lapines géantes, continuent à régner ensemble sur la maison et sont toujours aussi proches.

———————–

Des situations intrigantes

Il y a trois mois, alors que Hermine était convalescente et vivait en solo, elle a eu un regain de territorialité assez surprenant. Quand je rentrais la main dans sa cage pour nettoyer un peu ou m’occuper de ses gamelles, elle se mettait à grogner et à me mordre. Il en faut plus pour me perturber et j’ai donc continué à faire comme d’habitude, ignorant les morsures. Le phénomène s’est alors peu à peu focalisé sur le moment où je distribue les légumes. Et alors là, j’ai mis un certain temps à comprendre, mais je suis tombée des nues… Hermine se précipitait au bord de sa cage pour renifler les légumes que j’apportais. Deux possibilités alors: si le légume lui plaisait, elle me l’arrachait des mains et partait avec celui-ci dans la gueule en courant pour le manger (comme d’habitude), mais si le légume ne lui plaisait pas, elle grondait et c’est ma main qu’elle mordait à la place du légume. Là, je me suis dit que Hermine était un peu trop gâtée et choyée, et qu’elle finissait par être franchement mal éduquée. J’ai donc employé la méthode lapin, en regardant mes autres loulous: ils se bousculent et se poussent souvent quand ils sont contrariés, notamment pour les questions de nourriture. J’ai donc poussé Hermine au fond de sa cage (doucement, mais fermement) à chaque fois qu’elle me faisait son cirque pendant la distribution des légumes. Et elle a fini par arrêter. Mais je n’avais jamais imaginé qu’un lapin pouvait être agressif avec son propriétaire simplement parce qu’un légume ne lui plaît pas!

Daphné et Chloé, mes lapines géantes, ont maintenant leur coin attitré dans la même pièce que les lapins nains (qui sont dans des clapiers). C’est la première fois qu’ils se retrouvent ainsi tous ensemble, car mes deux grandes lapines étaient jusqu’à présent en liberté dans l’appartement, mais sans accès à la pièce des autres lapins. Il n’a fallu qu’une dizaine de jours à Daphné pour comprendre comment ouvrir les clapiers, au rez-de-chaussée. J’avoue que, de mon côté, je n’ai rien compris au début (je croyais avoir mal refermé les clapiers), car je n’imaginais pas qu’un lapin était capable d’ouvrir ce type de loquet métallique. En face d’elle, Swap, Poppée et Ambre ont toutefois très rapidement compris comment refermer la porte de leur clapier (en prenant la grille dans la gueule et en tirant d’un coup sec vers l’intérieur, sans toutefois pousser le loquet, évidemment) pour éviter les intrus chez eux. Il n’y a donc eu aucun incident de ce côté. Par contre, Tibulle, qui manque d’expérience, en a profité pour sortir, et je l’ai retrouvé un matin, très tôt, en train de se battre avec Daphné. Heureusement, Tibulle est assez costaud (plus de 3 kg) et il n’y a eu aucune blessure de part et d’autre. Ils m’ont quand même fait une belle frayeur, et j’ai évidemment renforcé la fermeture des clapiers pour éviter tout nouvel accident. Il est toutefois assez remarquable de noter que Daphné n’a jamais essayé d’ouvrir le clapier de Flore et Domino, le couple de dominants… Courageuse, mais pas téméraire, cette Daphné ;)`

J’ai eu des fous rires à cause de mes lapins, au cours des premiers jours où j’ai dû utiliser des cannes anglaises pour me déplacer. A chaque fois que j’arrivais dans leur pièce avec les béquilles, ils partaient tous se cacher en courant. Le bruit de mes pas, sans doute. Mais où était passé le légendaire sens olfactif des lapins?

————-

Des grosses bêtises

Comme Daphné et Chloé ont maintenant leur coin avec bac à litière, nourriture et jouets dans la pièce où se trouvent les "petits" lapins, elles sont confrontées pour la première fois à la juxtaposition de leur territoire avec celui d’autres lapins. Leur vie s’en trouve enrichie, mais la mienne… pas vraiment! Il a fallu recommencer l’éducation à la propreté et border tous les clapiers des autres lapins avec des alèses jetables, en raison du marquage de territoire intempestif. De gros progrès ont été réalisés depuis, mais Daphné et Chloé continuent à délaisser leur grand bac à litière (qu’elles utilisent comme un lieu de couchage) et préfèrent aller faire tous leurs besoins dans les deux petits bacs à litières situés devant les clapiers de Flore et Domino, et de Hermine et Tibulle. Ces derniers me semblent beaucoup trop petits pour elles, mais elles les préfèrent quand même (ce qui ne m’arrange pas du tout pour l’accès au rez-de-chaussée de ces deux clapiers). Soit dit en passant, je serais très vexé à la place de Swap (ex-dominant déchu), car les deux grandes lapines n’ont jamais pris la peine de laisser un marquage devant son clapier… Pauvre Swap! :D

Dans la série "ils font de grosses bêtises", on a également eu Chloé, aveuglée par sa passion pour le persil plat, qui fonce dans le clapier de Ambre à laquelle j’étais en train d’en distribuer, puis qui s’arrête net, semble réaliser qu’elle n’est pas là où elle devrait être, et repart en courant, terrorisée, avec moultes dérapages et glissades. Le plus amusant, c’est que Ambre est restée imperturbable pendant cette scène et a continué à manger son persil. La bouffe d’abord, la territorialité ensuite ;)

Les granulés des lapins (environ 30 kg) se trouvent maintenant dans leur pièce, dans un grand coffre en plastique opaque et bien fermé. L’accès à ce coffre, ainsi qu’aux tiroirs avec tous les médicaments, est bloqué par un carton… Mais évidemment, Daphné et Chloé n’ont eu de cesse de vouloir le pousser. J’ai compris pourquoi, un matin (les bêtises, c’est souvent mieux pendant la nuit), quand j’ai retrouvé Daphné perchée sur le coffre, en train de le couvrir de crottes pour le marquer et en prendre ainsi possession… Tout est bon pour assurer son approvisionnement en nourriture! :D

—————-

Une nouvelle installation des lapins

Avec la chaleur actuelle, il a fallu optimiser l’utilisation de la climatisation, et j’ai donc regroupé tous les clapiers dans la même pièce, avec Daphné et Chloé en liberté, comme je l’évoquais plus haut. Evidemment, je préfèrerais que mes lapins soient de nouveau tous en liberté, comme avant, mais vu les maladies qui s’enchaînent, ce n’est toujours pas possible. Si vous n’avez qu’un ou deux lapins, ou plusieurs lapins en bonne santé, il vaut mieux opter pour un enclos avec une cabane ou pour la liberté totale des lapins dans une ou plusieurs pièces sécurisées. Les cages et les clapiers n’ont rien d’optimal pour le lapin, mais ils sont très utiles dans ma situation, avec de nombreux lapins malades. Voici quelques photos (il y a eu quelques ajustements depuis):

Daphné et Chloé au premier plan, le clapier de 1m20 de Swap et Poppée à gauche, le clapier de 1m20 de Ambre et Vénus à gauche, et les cages de 1m20 de Tarquin et Hermès au-dessus

Le clapier de 1m25 de Flore et Domino à gauche, et celui de 1m30 de Hermine et Tibulle à droite

Le coin des tiroirs avec les médicaments et des granulés, tant convoité par Daphné et Chloé. Vous pouvez voir au passage une partie de ma collection de lapins que je ne sais plus où mettre…

Le coin de Daphné et Chloé

La pièce où se trouvaient précédemment le coin de Daphné et Chloé sert désormais de "salle de jeu" pour les petits lapins, lors de leurs sorties. Elle n’est toutefois pas très pratique en ce moment, car elle n’est pas climatisée. Je vous mettrai des photos avec les lapins prochainement.

—————

Des maladies (encore et toujours, malheureusement…)

Je vais essayer de faire bref, car ce n’est pas le plus plaisant…

- Hermès a fait une récidive de colibacillose (perte de poids de 700 g en quelques semaines, ralentissement du transit et production très importante de mucus avec quasiment pas de selles – voir un exemple sur la photo ci-dessous), mais le traitement à la colistine sulfate a encore une fois permis de le guérir. Les écoulements de pus à son oeil continuent depuis le mois de septembre et il a actuellement deux collyres (optimmune et maxidrol) qui font un peu d’effet, mais ne lui permettent pas de guérir. Le vétérinaire ophtalmo lui a rouvert et débouché le canal lacrymal. Du côté de sa glande de Harder, ça va un peu mieux. Il fait toutefois des otites externes à répétition. Hermès a passé un scanner qui a permis de s’assurer qu’il n’y a pas de poches de pus ni d’otites internes.

- Hermine a eu une dermatite-ulcère au niveau du fanon, qui s’est développée très rapidement. J’ai cru dans un premier temps qu’elle avait un abcès, tellement c’était impressionnant. Son transit en a été un peu perturbé. Des prélèvements ont été réalisés pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer, et tout est ok. Elle a bénéficié d’un traitement forudine + marbocyl, puis chlorexidrine + flammazine, et elle a aujourd’hui parfaitement cicatrisé. Ci-dessous, des photos à J+2 et J+21, après la découverte de la dermatite.

- Vénus a fait un pic dans ses infections urinaires chroniques liée à l’importante quantité de sables dans ses urines. En dehors du traitement habituel (cysticat + lespedesia + antispasmodique), il a fallu faire de nombreux soins en local, car elle avait plein de brûlures, des plaies au niveau des pattes et elle avait perdu tous ses poils du bas du dos et de l’abdomen. Les shampoings, la crème antibiotique (forudine) et le lait de toilette et la crème bio au calendula ont donné de très bons résultats: elle a aujourd’hui une belle peau et les poils ont bien repoussé. Mais il faudra sans doute bientôt opérer sa vessie. Une radio de contrôle sera faite très prochainement.

- Chloé a chopé un petit coryza qui est en train de lui tomber sur les poumons. Aucun écoulement occulaire ni nasal, mais sa respiration est très chargée. J’ai commencé par de l’aromathérapie il y a deux semaines (ce qui suffit habituellement avec elle), puis j’ai ajouté le marbocyl et l’actisoufre par voie nasale. Mais il lui faudrait une antibiothérapie plus efficace. J’ai d’abord pensé à la climatisation, mais je crois maintenant qu’elle a peut-être attrapé la bactérie respiratoire de Hermès (ou peut-être la pasteurellose dont mes lapins sont tous porteurs sains?). J’ai pris rendez-vous chez le véto.

- Daphné fait une petite infection urinaire depuis quelques jours. Je lui donne du cysticat et du lespedesia, en espérant que ça va finir par passer. Je la surveille toutefois de près, car elle avait eu une grosse infection urinaire qui avait duré plus de quatre mois juste après son adoption.

- Tibulle est malade pour la première fois, depuis quelques jours… Infection urinaire également, mais il a fait un ralentissement du transit suite à cette infection et j’ai dû le gaver 24h. Son état n’est pas alarmant, car le transit a bien repris, mais je vais l’emmener à la clinique vétérinaire pour une radio en même temps que Chloé (si j’y arrive… car ça fait plus de 10 kg de lapins à emmener en métro, avec une béquille pour m’aider à marcher :s )

- Allegri, ma perruche calopsitte, se trouve dans un état très inquiétant actuellement. Sans doute la chlamydiose, qui a déjà tué Pergolèse (autre calopsitte), il y a tout juste un an. Elle est sous traitement antibiotique, mais je me fais beaucoup de souci pour elle. J’espère qu’elle va s’en sortir.

Heureusement, Swap, Poppée, Flore, Domino, Ambre et Tarquin se portent à merveille (c’est du 50-50 à la maison ;) )

————

Un petit invité surprise…

Il y a huit jours, ma mère a trouvé un petit martinet très mal en point, au sol et en plein soleil, en bas de son immeuble. Elle a dû le soigner en l’absence de centre spécialisé dans les oiseaux sauvages à moins de deux heures de route de chez elle. De mon côté, j’ai passé le week-end au téléphone et à chercher sur internet des informations complémentaires sur les sauvetages de martinet. Ma mère a couru à la clinique vétérinaire et dans des magasins pour lui acheter de la nourriture adaptée. On s’est pleinement investi dans l’aventure… qui s’est malheureusement soldée par un échec. Le petit martinet, qui était épuisé et déshydraté, s’est bien rétabli dans un premier temps (il était vif, mangeait bien et buvait bien et faisait de nouveau de belles fientes), mais son poids était très bas quand ma mère l’a récupéré (la moitié du poids normal) et il ne voulait pas s’envoler. Son état s’est brutalement dégradé en quelques heures, au bout de deux jours et demi. Nous pensons qu’il était malade…

—————-

Et plein d’idées d’articles et de projets en cours pour le site…

J’ai pris beaucoup de retard dans l’écriture des articles. En dehors de mes petits soucis de santé qui m’ont empêchée de rester assise devant l’ordinateur, je reconnais que j’ai eu envie de faire une petite pause. De fait, je suis restée deux mois sans mettre les pieds à la clinique vétérinaire (mes lapins ayant fait une pause dans leurs maladies diverses et variées… j’en étais ravie!) et sans m’occuper des lapins sur internet.

En ce moment, je continue à rédiger et compléter l’article sur les cohabitations, que j’ai commencé il y a plusieurs mois, et à mettre à jour l’article sur les légumes. Les autres projets d’articles sont toujours en cours, et j’ai eu tous le loisir d’y réfléchir au cours de ces dernières semaines, en observant mes lapins à la maison. Je vais essayer de reprendre un rythme plus régulier de mise à jour pendant le mois d’août. Je suis déjà de retour sur un forum sur les lapins et sur facebook, c’est donc bien parti ;) Je vais donc me remettre à publier les articles progressivement, pour ne pas être en overdose entre le travail (je bosse tout l’été en raison d’importantes échéances à la rentrée), les soins de mes animaux, et mon site internet. Merci de votre compréhension :)

About these ads