Pourquoi mon lapin ronge-t-il les barreaux de sa cage?

 

 

Pourquoi mon lapin ronge-t-il

les barreaux de sa cage?

Une question fréquente, à laquelle on ne peut qu’apporter des réponses multiples, en fonction du contexte.

Tout d’abord, si votre lapin ronge les barreaux de sa cage ou de son clapier d’intérieur, cela signifie que son lieu de vie est limité à cet espace restreint. Les barreaux devenant l’interface entre son espace (souvent trop réduit) et l’extérieur, ils vont lui servir à s’exprimer à destination de ce qui se trouve de l’autre côté des barreaux, c’est à dire le plus souvent vous.

Si votre lapin est en cage ou clapier, mais qu’il sort régulièrement pour se dégourdir les pattes (ce qui est nécessaire pour qu’il reste en bonne santé), il risque de fréquemment ronger les barreaux de sa cage pour exprimer son envie de sortir. Votre lapin n’est pas stupide: dès le premier jour en cage, il se rend parfaitement compte qu’il ne peut pas ouvrir celle-ci à la force de ses dents. Par contre, il va aisément remarquer qu’il fait beaucoup de bruit quand il s’attaque aux barreaux, et que ce bruit vous fait venir près de lui quand vous êtes à la maison. C’est ainsi qu’en fonction du contexte, ronger les barreaux de la cage peut devenir un appel signifiant "je veux sortir".

Si le lapin associe le fait qu’il mordille les barreaux avec le fait que son propriétaire apparaît immédiatement, il utilisera aussi ce signal pour vous signifier qu’il a faim ou qu’il n’a plus d’eau. Normalement, vous ne devez pas avoir besoin de ce signal pour vous en rendre compte: vérifiez toujours que votre lapin a de l’eau fraîche (dans une gamelle très lourde ou un biberon nettoyé chaque jour) et du foin à volonté.

Mais un rituel peut s’installer autour des légumes et des granulés qui instaurent des heures de repas pour votre lapin: votre lapin est impatient de recevoir sa ration de légumes et/ou granulés quotidienne et tente de vous le faire savoir en faisant du bruit. C’est aussi valable pour l’association "je ronge mes barreaux, donc mon propriétaire vient me chercher et me fait un câlin". Mieux vaut ne pas s’engager dans l’engrenage "action du lapin-réaction du propriétaire", sinon cela risque de devenir rapidement infernal pour vous.

Un lapin stressé ou énervé par son environnement (bruits, odeurs, personnes, autres animaux, objets) ou par une cohabitation difficile avec un autre lapin peut également se mettre à ronger les barreaux de sa cage pour évacuer son mal-être. C’est une situation qu’il ne faut surtout pas laisser perdurer.

Notons aussi que des lapins non stérilisés peuvent passer leur frustration liée à leur activité hormonale sur les barreaux de leur cage pendant des journées entières (notamment les lapines qui font des grossesses nerveuses). Dans ce cas, il faut rapidement envisager une stérilisation pour le bien-être de votre lapin tout autant que pour le vôtre.

N’oubliez pas non plus qu’un lapin ne ronge pas les barreaux de sa cage pour user ses dents (les barreaux n’usent rien du tout, et votre lapin risque seulement de s’abîmer les gencives ou de se casser une dent en les rongeant trop énergiquement).

Certains lapins qui ont des problèmes dentaires avérés peuvent toutefois se mettre à ronger les barreaux de leur cage pour exprimer leur souffrance, leur stress et leur gêne, mais aussi pour lancer un signal d’alerte à leur propriétaire (comme Tarquin, lorsque ses incisives ont trop poussé, mais aussi comme Cheyenne dont vous pouvez lire l’histoire sur facebook – un grand merci à sa propriétaire pour ses précisions sur l’article et pour son témoignage). Certains indices peuvent vous indiquer que votre lapin a des problèmes dentaire: difficultés du lapin pour s’alimenter, perte d’appétit, salivation excessive qui entraîne fréquemment une dermatite au niveau du menton et/ou du fanon, mouvements de mastication dans le vide fréquents, grosseur au niveau des mâchoire (abcès), yeux exorbités et/ou qui coulent, nez qui coule, signes habituels de douleur (forts grincements de dents, prostration, isolement), teinte jaune-marron des dents, problèmes digestifs. Dans le doute, je vous invite à vous rendre très rapidement chez le vétérinaire.

Votre lapin a besoin de sortir chaque jour et il sera très malheureux et déprimé s’il passe son temps en cage, même si celle-ci fait 1m20 de long. Le confinement en cage crée de nombreuses frustrations chez les lapins: le grignotage des barreaux peut devenir, avec le temps, un trouble du comportement, votre lapin rongeant ses barreaux parce qu’il s’ennuie, parce qu’il se sent seul, parce que son environnement n’est pas assez riche (manque de jouets, de cachettes, etc.), parce qu’il est en détresse. Il ne s’agit alors même plus d’un signal, car cela ne s’adresse plus à personne: le lapin n’exprime plus que son mal-être. Il ne faut jamais laisser votre lapin en arriver à cette extrémité.

Un lapin qui ronge les barreaux de sa cage, pour attirer votre attention ou parce qu’il est en situation de mal-être, cela peut devenir une véritable nuisance qui épuise et énerve, surtout si cela vous réveille en plein milieu de la nuit. Alors que faut-il faire?

1) Si vous êtes obligé de garder votre lapin en cage ou clapier d’intérieur (par manque de place, par sécurité, ou pour sa santé):

- veillez à ce qu’il ait suffisamment de place: un lapin seul doit disposer au minimum d’une cage de 1m20 de long. Pour gagner de la place, vous pouvez acheter un clapier à étage de 1m20 de long: vous doublerez ainsi son espace de vie,

- veillez à organiser des sorties quotidiennes pour votre lapin: il doit pouvoir se dégourdir les pattes, courir, sauter, explorer en liberté chez vous pendant 2 heures minimum chaque jour (et sécurisez la ou les pièces où il fait ses sorties, notamment les fils électriques),

- placez la cage de votre lapin dans un endroit calme, mais d’où il peut observer l’activité de ses propriétaires et se sentir partie prenante de la maison (mais évitez les lieux de passage),

- enrichissez l’environnement de votre lapin: offrez-lui une cabane (adaptée à sa taille) dans laquelle il peut se cacher et au-dessus de laquelle il peut dormir, ou un tunnel en bois, donnez-lui des jouets adaptés (qu’il peut grignoter, griffer, jeter avec sa gueule), faites-lui un coin repos confortable,

- trouvez un foin de qualité qu’il mangera en grande quantité et mettez-le dans la cage de telle sorte que votre lapin passe beaucoup de temps à plonger dedans pour aller chercher les meilleurs brins (ça l’occupera beaucoup),

- instaurez un bon rituel pour les horaires des repas de granulés ou de légumes et pour les sorties: les lapins vivent dans un monde d’habitudes; votre lapin ne prendra pas la peine de vous envoyer le signal que c’est l’heure de manger ou de sortir s’il sait que vous allez, comme d’habitude, répondre à sa demande à heure fixe, ou autant de temps après votre retour du travail. Mettre en place un rituel, une habitude, demande patience et régularité, et n’est pas toujours facile: ça ne se fait pas en un jour, mais une fois instauré, c’est un facteur très rassurant pour votre lapin et un confort pour vous,

- faites cesser le mauvais rituel du "je ronge mes barreaux, donc mon propriétaire apparaît" en ne venant pas systématiquement près de la cage de votre lapin ni en lui parlant dès qu’il fait ce bruit; pour éviter cette association, vous pouvez aussi essayer de mettre en place des stratégies de contournement, en donnant par exemple à manger à votre lapin au cours de ses sorties en liberté chez vous, afin de détourner son attention et calmer son impatience,

- surtout, restez calme et ne grondez pas votre lapin parce qu’il ronge les barreaux de sa cage: ce serait parfaitement inutile, car cela risque de stresser votre lapin qui se mettra alors à ronger encore plus ses barreaux par la suite… et cela peut grandement nuire à la relation de confiance avec votre animal de compagnie,

- passez du temps avec votre lapin, câlinez-le, parlez-lui doucement: bref, mettez l’accent sur les facteurs de bien-être de votre animal de compagnie.

2) Si vous avez la possibilité d’offrir un logement plus spacieux à votre lapin, ajoutez aux conseils évoqués ci-dessus l’achat d’un enclos (ce que je vous recommande vivement), dans lequel votre lapin sera beaucoup plus épanoui. Avec moins de contraintes d’espace que dans une cage, vous pourrez créer un petit monde plus diversifié et riche pour votre lapin qui lui évitera bien des frustrations et le rendra bien plus heureux… et fera disparaître le grignotage de barreaux.

3) Si votre lapin vit seul (et que vous l’avez fait stériliser), et si vous disposez de suffisamment d’espace (un enclos), vous pouvez également envisager l’adoption d’un autre petit compagnon (qu’il faudra aussi faire stériliser) avec lequel il pourra passer son temps et pleinement communiquer. Si la cohabitation se passe bien, il n’y a pas mieux pour votre lapin. Et pour adopter, pensez aux associations ;)